11/13/2007

STRYCHNINE

Réunis en 1976, arrogants et sectaires, ils vivent dans les vieux quartiers de Bordeaux: les répétitions dégénèrent en exhibitions dans leur cave de la rue Buhan, le " local ". En août 77, le groupe s'impose sur la scène du Festival punk de Mont-de-Marsan en compagnie des "Clash" et autres "Damned" !… Strychnine n'aura qu'un idéal: se défouler en public! Pendant quatre ans, sillonnant la France dans un corbillard racheté à bas prix, ils multiplient les concerts partout où c'est alors possible, avec la même fureur intégriste.Après un premier simple autoproduit (78), le " Suspect " ( " je suis jeune et je t'emmerde ") dont la pochette est confectionné dans du sac poubelle, le groupe commet l'erreur de jeunesse de signer pour une major. Il enregistre l'album " Jeux cruels " (80). Strychnine se trouve coupé de son public potentiel malgré un pouvoir scénique unanimement reconnu et la fascination pour des groupes tels que "Stooges" et "New York Dolls". C'est après l'enregistrement du 2ème album " Je veux " et avant qu'il ne soit dans les bacs que le groupe décide de s'autodétruire en beauté. Un soir de janvier 82, dans leur salle fétiche du Grand Parc pleine pour l'occasion, les 3 Strychnine rescapés joueront …3 morceaux, avant de s'acharner sur la batterie et les amplis…Long live Rock'n'Roll !"Génération vaincue": une des premières composition du groupe (77), titre fétiche, fera jusqu'à la fin l'ouverture de tous les concerts de Strychnine.
in "Bordeaux Rock"

1 commentaire:

Midnight Rambler a dit…

Strychnine Amours dehors
cd
achetez-le ! pour Strychnine !
link:
http://www.bordeauxrock.com/boutique.php